Chronique Réflexions

Permission à l'imperfection

Connaissez-vous quelqu'un qui ne se soit jamais trompé et qui ne soit jamais tombé? Quelqu'un qui n'ait jamais fait de faux-pas ou d'erreur, qui n'ait aucune variation dans ses humeurs? Connaissez-vous quelqu'un qui n'ait jamais été un raté, un imbécile ou qui n'ait jamais manqué de jugement aux yeux d'un autre... Finalement, quelqu'un qui plaît à tout le monde en tout temps?

«Ah... Rigide perfection, quand tu nous obsèdes!»
- Anonyme

Peut-on, en toute occasion, donner son 100%, être au meilleur de sa forme et de ses capacités personnelles, professionnelles, intellectuelles, inter-relationnelles ou autres? Rencontrer ses propres attentes en plus de celles de la société autour? Pouvons-nous toujours être un modèle de perfection comme on le voudrait? Eh bien, je ne sais pas pour vous, mais moi je n'y suis jamais arrivé.

On souhaite bien sûr toujours montrer notre meilleur côté, nos plus grandes réussites et toute la parade de nos hautes voltiges qui nous permettent d'être accepté et admiré par le plus grand nombre. Et pourtant, personne ne peut maintenir une image égale et parfaite 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par année, toute sa vie durant.

«C'est le sentiment d'infériorité, d'insécurité, d'insuffisance, qui fait qu'on se pose un but dans la vie...»
- Alfred Adler

L'imperfection fait donc partie de l'expérience humaine. Nous ne sommes pas des robots et c'est tant mieux! Nous sommes des êtres de chair et d'émotions qui doivent en plus interagir les uns avec les autres et composer avec ce que la vie met sur notre chemin comme "belles" surprises imprévisibles. Avec tout ça, le résultat n'est évidemment pas toujours à la hauteur des attentes que l'on a pour soi.

Alors s'il faut vraisemblablement se tromper et tomber parfois, il faut premièrement trouver la façon de se relever (ce qui n'est pas toujours évident). Aussi, dans le meilleur des mondes, il faudrait savoir accepter notre chute et se pardonner (choses qui n'est pas nécessairement plus évidentes). Et finalement, pour ne pas perdre la face encore plus devant les autres, il faudrait avoir une bonne dose d'humilité, sinon, d'auto-dérision. Non mais... Un chausson avec ça!?!

«Les anges peuvent voler parce qu'ils se prennent à la légère.»
- Anonyme

Si vous voulez mon avis, le mandat du parfait imparfait (c'est-à-dire celui qui sait accepter, se pardonner et se relever avec grâce et humilité), il est un peu parfait aussi... Vous ne trouvez pas? C'est un peu lourd tout ça. Il me semble que quand je tombe, moi, j'ai plus le goût de chialer et, si ça se trouve, de me mettre en boule et attendre que ça passe... Pas vous? En tout cas...

Mais qu'arriverait-il si, en plus de se donner le droit de ne pas être parfait en tout temps, on se donnait également le droit de ne pas être parfait jusque dans nos moments d'imperfection? Qu'arriverait-il si on se donnait cette permission d'imperfection sur toute la ligne, prêt, par exemple, à ne pas réussir à se pardonner et à ne pas savoir comment agir devant la déception, qu'elle soit la nôtre ou celle des autres?

«Une mauvaise journée pour l'ego en est une bonne pour l'âme.»
- Michael Bernard Beckwith

Que diriez-vous de prendre quelques instants maintenant pour réaliser à nouveau que nous sommes nés parfaits avec toutes nos imperfections et que la perfection n'est pas dans la description de tâches ou la mission de vie d'aucun d'entre nous. Ce n'est même pas en notre pouvoir, nous n'avons aucune chance d'y arriver. La perfection, c'est tout simplement un concept intangible, insaisissable et utopique.

Même les olympiens n'y arrivent pas dans une seule sphère de leur vie, malgré les années à s'entraîner, l'équipe et l'argent. Imaginez dans toutes les sphères d'une vie et en tout temps. Alors, pensez-vous que l'on pourrait se donner un peu de lousse une fois pour toutes... sinon, au moins une fois de temps en temps!?

«Voilà donc la tâche qui nous incombe pendant notre expérience humaine: aller à la racine de nos émotions et devenir ainsi encore plus totalement humain.»
- Tom Butler-Bowdon

Alors dites-moi... Comment êtes-vous imparfait, parfaitement imparfait et imparfaite? Et que pourriez-vous être ou faire aujourd'hui, d'une façon raisonnable et agréable, sans même tenter la perfection?

Olivier Turcotte
Coach personnel et Hypnothérapeute
514 831-9936
info@olivierturcotte.com
olivierturcotte.com


Si vous avez aimé cette réflexion, vous aimerez peut-être celles-ci:

Un changement à 180 degrés
Un cadeau mal emballé
Quantité ou Qualité