Chronique Réflexions

Un mot de plus, un mot de trop

À vouloir faire le bien autour de soi et à toujours vouloir que les autres soient heureux ou du moins, un peu mieux lorsqu'on est là, on finit par découvrir (ou redécouvrir) une des plus grandes sagesses de la vie qui se cache au-delà des ces paroles qui apaisent les maux.

Ceci étant dit, en plus des mots du réconfort, de l'encouragement et ceux qui poussent à la réflexion, il n'y a que les tapes dans le dos, les accolades sincères et les petits baisers sur la joue qui disent, sans dire un mot : «je suis là».

Et bien que nos intentions soient les meilleures, que notre volonté d'aider n'ait d'égal que la grandeur de notre compassion, parfois, les paroles et les gestes ne sont tout simplement pas suffisants... Et même que ce n'est pas toujours ce qu'il faut.

Mais que reste-t-il une fois que toutes ces paroles ont été dites et tous ces gestes ont été faits? Que peut-on faire lorsqu'il reste encore du chemin à parcourir pour celui ou celle que l'on voudrait tant aider? Comment agir quand un mot de plus peut devenir un mot de trop, quand une main tendue est peine perdue?

«Parle si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence.»
- Euripide

Eh bien, en certaines circonstances, il semblerait que le silence soit la réponse parfaite et la plus appropriée à la tourmente du corps ou de l'esprit. Je sais, un silence est déjà inconfortable en temps normal, alors il le devient d'autant plus lorsque la souffrance est de la partie. Et pourtant...

C'est dans ce silence que se trouve parfois le plus beau des cadeaux, la plus belle des surprises, soit, l'espace et le temps nécessaire pour laisser se dissiper les nuages qui obstruent la clarté de l'être aimé... Et tout ce que l'on puisse faire, c'est justement de ne rien dire et de ne rien faire... de se taire.

Tout en demeurant présent et disponible, il s'agit d'offrir cet espace en espérant qu'en temps et lieu, celui-ci se transformera en une réponse pour notre protégé, découvrant ou retrouvant par lui-même sa voie d'accès vers le soleil qui brille à nouveau, vers la lumière où il fait beau et bon vivre.

«Le silence de l'homme attire le silence de Dieu.»
- Julien Green

Olivier Turcotte
Coach personnel et Hypnothérapeute
514 831-9936
info@olivierturcotte.com
olivierturcotte.com


Si vous avez aimé cette réflexion, vous aimerez peut-être celles-ci:

Le vieil homme sur mon chemin
Intervention divine
Le miracle humain